Magic 2015, Duels of the Planeswalkers : Test

Magic the Gathering 2015Un nouveau jeu vidéo, pendant de Magic The Gathering est présenté chaque année sur le marché. Chaque opus fait l’objet d’un travail d’affinage, mais les mauvaises surprises peuvent aussi être au rendez-vous. Voici ce que pensent les spécialistes qui ont testé Magic 2015, Duel of the Planeswalkers.

Des avantages et des inconvénients

Grâce à Duels of the Planeswalkers, les adeptes de la série Magic The Gathering peuvent jouer sur leur tablette, console ou PC. Cette solution affiche cependant quelques inconvénients. Les joueurs ne peuvent pas accéder qu’à quelques centaines de cartes et il leur est impossible de constituer leur deck, or il s’agit de l’un des principaux intérêts de ce jeu.

En revanche, ils disposent de plus de liberté pour construire leur propre jeu. En se servant des filtres, ils peuvent optimaliser le choix de leurs cartes, que ce soit pour les couleurs que pour les types de cartes. En plus, les gagnants dans le mode campagne reçoivent en récompense un booster complet composé de 11 communes, de 3 uncos et d’1 rare.

Un prix très doux

Le test a démontré qu’un problème persiste : comme les joueurs ne disposent que de 950 cartes, ils se retrouvent trop rapidement avec les mêmes cartes. De ce fait, l’application sur PC, tablette ou console souffre beaucoup de la comparaison par rapport à son équivalent physique. Mais, comme le prix de Duels of the Planeswalkers est très abordable (10 euros), le niveau de jeu reste raisonnable.

Un seul mode de jeu

Les modes de jeu sont à l’origine du principal problème de cet opus 2015 de Magic. Les joueurs peuvent regretter l’inexistence d’autres modes que celui Campagne qui les invitent à visiter les plans de Zendikar, Ravnica, Theros,Shandalar et Innistrad. Comme il n’y a ni défi, ni paquets scellés, les participants pourraient avoir l’impression de nager dans un grand vide.

Par ailleurs, le système multi-joueurs ne propose plus que des jeux classiques à 2, 3 ou 4 en ligne. Le mode Troll à Deux Têtes qui était pourtant très plébiscité par les adeptes de la série a été abandonné par les développeurs, un choix qui navre la plupart des joueurs. À cela s’ajoutent l’absence totale d’ergonomie et la lenteur du chargement. Il convient en outre de signaler la présence d’une boutique où les joueurs peuvent acheter des collections complètes pour certaines extensions ainsi que des boosters Premium.

Quoi qu’il en soit, Magic 2015 demeure Magic. Les joueurs amateurs et les néophytes y trouveront leur compte. La possibilité de bâtir leur deck parmi le millier de cartes disponibles peut combler le manque de systèmes de jeu.

 

Si cet article vous a été utile, n'hésitez pas à le partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *